Qu’est-ce qu’on va trouver sur Factor South?

C’est un blog qui, comme son nom l’indique, parle de mode, au sud, ma terre, l’Andalousie. Néanmoins d’autres sujets y sont parfois évoqués en dehors de la mode, les marques ou les créateurs, disons qu’il s’agit d’un blog lifestyle.

J’adore parler décoration, mariages, voyages, des choses qui intéressent vraiment les gens, parce que la mode au bout d’un moment, ce n’est pas qu’on s’en lasse, mais on peut vite se sentir saturé, donc il faut savoir s’ouvrir à d’autres sujets, se concentrer sur ses goûts, apporter une touche plus personnelle, c’est l’objectif.

Entretien avec Gloria Gomez de Leon, par MisterWils furniture for free souls, vintage, industriel, scandinave, retro, mid century...

D’où vous vient cette passion pour la décoration ?

On peut dire que je suis tombée dedans quand j’étais petite, depuis toute petite je n’habillais pas ma Barbie, mais je lui faisais sa maison, je décorais sa chambre, ou je lui mettais des rideaux fabriqués en papier.

Mes amies aimaient habiller leur Barbie, moi je préférai décorer sa maison. Alors depuis toute petite, j’ai toujours aimé organiser l’espace, j’ai toujours senti que j’avais un certain sens de l’esthétisme en définitive. Sur le plan personnel, je me l’applique à ma façon de m’habiller, mais pour ce qui est de ma maison, celles de mes amies, ou pour un mariage, j’aime mettre mon grain de sel et apporter ma touche personnelle.

La mode est ma passion pour ainsi dire, et la décoration vient donc juste derrière. Depuis que j’ai eu mon premier appartement, j’ai développé chaque fois un peu plus ce goût pour la décoration, je suis attentive aux boutiques et aux marques, je regarde, je compare, je prends des idées.

Où trouvez-vous l’inspiration quand vous créez de nouvelles compositions décoratives ?

Ma maison par exemple, est un mélange de voyages que j’ai fait, de choses dont j’ai hérité de ma famille, mais aussi d’objets abandonnés et que j’ai restauré, décapés, peints pour les apporter une deuxième jeunesse.

J’avoue aussi que quand un magasin ferme, ou qu’il refait sa vitrine, je suis toujours la première à me rendre sur place pour demander s’il y a des objets à vendre, et il m’arrive parfois de trouver de super meubles pour 15 ou 20 euros.

J’adore aussi les marchés, ceux de Londres me rendent folle, le « mercadillo du jeudi » ici à Séville aussi, j’adore acheter des objets d’occasion pour leur apporter ma touche personnelle.

Entretien avec Gloria Gomez de Leon, par MisterWils furniture for free souls, vintage, industriel, scandinave, retro, mid century...

Quel est le style décoratif auquel vous vous identifiez le plus ?

J’adore le style un peu bohème, les matières comme le bois clair, le raphia ou le coton qui sont des matières chaudes qui apportent une touche bohème.

Ma maison est très moderne pour ce qui est de la structure architecturale, sol et plafond, mais mon mobilier est vintage, ou composé d’objets rapportés de voyages.

Un objet déco dont vous ne pourriez pas vous séparer dans ta maison

Les miroirs. J’ai des miroirs de partout, dans toutes les pièces de la maison, des grands, des petits, des moyens.

Dans la cuisine je n’en ai pas, mais mon frigo est argenté, et fait effet miroir. C’est parce que ma maison est un peu petite, et je trouve que les miroirs apportent une sensation d’amplitude, de profondeur, et c’est aussi parce que j’aime me maquiller dans le couloir, me mettre du rouge la lèvre dans le salon et mettre mes collants dans ma chambre…

Je m’habille un peu dans chaque pièce, et à coté de ma porte se trouve le miroir dans lequel je fais les derniers ajustements juste avant de sortir.

Entretien avec Gloria Gomez de Leon, par MisterWils furniture for free souls, vintage, industriel, scandinave, retro, mid century...

Une tendance, ou un objet qu’on ne verra jamais dans votre maison

Tout ce qui est fait au crochet, nappe ou napperon qui nous rappelleraient nos grands-mères.

Je ne me vois pas avec ce genre de choses à la maison parce que ça se salit facilement, ça s’abîme dans la machine à laver, et au final il faut les changer. Ce type de matière très fragile je n’en aurai jamais chez moi.

Que pouvons-nous attendre de 2019 en matière de tendances déco ?

Un peu de tout, Nous avons eu le rustique, mais maintenant c’est le colonial qui revient en force avec l’usage de lignes plus dessinées, des maisons qui rappellent celles de la plage, des couleurs crues telles que le bleu, le doré, le blanc…

J’ai l’impression que les gens aiment de plus en plus les choses simples, les espaces épurés, qu’ils vivent dans de grands appartements ou dans de petites surfaces, l’heure n’est plus à la surcharge.

Entretien avec Gloria Gomez de Leon, par MisterWils furniture for free souls, vintage, industriel, scandinave, retro, mid century...

Quelle importance a pour vous la décoration d’un établissement, comme un restaurant par exemple ?

Je suis dingue d’Instagram, alors il est vrai que j’ai tendance à faire plus attention à la déco qu’à cuisine.

J’aime les lampes, les chaises, la belle vaisselle, etc. En parlant de vaisselle il y a une fois où j’ai demandé à un serveur d’où venait leur vaisselle en céramique, et je me suis retrouvée à aller au Portugal pour acheter la même. Ma maison est remplie de céramique, de plateaux, assiettes, tasses, etc.

Qu’est-ce que vous aimez le plus de MisterWils et de son catalogue?

Je regardais certains programmes à la télé et je me demandais parfois d’où venaient tous ces meubles. Ce canapé, ou ce fauteuil. Et un jour j’ai lu un article dans lequel ils disaient que MisterWils entraient sur les plateaux de télévision, et je me suis rendue compte que beaucoup de séries et émissions de télé étaient décorées avec du mobilier MisterWils.

Il y a un peu de tout, mais ce que j’aime le plus incontestablement, c’est vos chaises et fauteuils. J’ai visité beaucoup de magasins de déco, et j’ai souvent eu du mal à trouver les chaises que je voulais, il fallait les faire tapisser, ou encore les commander parce qu’elles étaient importées. C’est très difficile aujourd’hui de trouver de bonnes chaises vendues à l’unité, parce que la plupart du temps elles sont vendues par quatre et avec la table.

Dans les grands magasins d’ameublement en dehors d’Ikea ou de boutiques spécialisées, c’est compliqué de trouver de jolies chaises, alors MisterWils sort du lot, grâce sa présence en ligne, la quantité d’articles sur les réseaux sociaux et par la qualité de ses produits. C’est un vrai plaisir.

Entretien avec Gloria Gomez de Leon, par MisterWils furniture for free souls, vintage, industriel, scandinave, retro, mid century...

Plus d’informations sur Gloria

www.fashion-south.com

 


Et souvenez-vous que tous nos produits sont disponibles dans le catalogue de MisterWils. Téléchargez-le ici ?

Mister Wils, furniture for free souls

 

Pin It on Pinterest

Share This
0