Le canapé capitonné Chester toujours à la mode

Le canapé capitonné Chester toujours à la mode

1773, Londres (Angleterre). Dans une grande maison à la façade parfaitement proportionnée d’architecture palladienne et un intérieur baroque somptueux, Lord Philip Stanhope, 4e comte de Chesterfield, est allongé sur son lit de mort. À un moment, il appelle son majordome et lui dit: “Give Mr. Dayrolles a chair”, ce qui peut se comptendre de deux façons  « Faites asseoir M. Dayrolles »… ou « Donnez un fauteuil à M. Dayrolles ».

Le majordome comprit la deuxième version, et ni une ni deux, il tendit à Solomon Dayrolles, filleul du comte qui rendait visite à son parrain, le canapé qui recevait les visiteurs de la maison. Il s’agissait ni plus ni moins que du premier Chesterfield.

L’origine du canapé capitonné Chester

Ce « siège » avait été commandé par Stanhope lui-même, qui cherchait un meuble sur lequel on pourrait s’asseoir et attendre son tour pour obtenir une audience sans froisser son costume. Pour y parvenir, il a engagé un artisan local, et entre eux, ils ont créé cette pièce qui est aujourd’hui une icône dans le monde entier.

Le canapé capitonné Chester toujours à la mode

Maison du Comte de Chesterfield à Londres

Ce siège était rembourré de crin, qui était maintenu en place par un rembourrage de style capitonné, dont nous discuterons en détail plus tard. Il n’avait pas de système de suspension, donc il était beaucoup plus rigide que maintenant. De plus, les rivets de cette première pièce étaient faits d’un cuir particulièrement dur, qui, combiné à l’absence de ressorts, suppose que de tels « boutons » se seraient facilement plantés dans le dos et les jambes de quiconque s’assiérait dessus pendant trop longtemps.

Le canapé capitonné Chester toujours à la mode

En fait, une théorie quelque peu malicieuse suggère que ce design très inconfortable était un souhait explicite du comte lui-même, qui voulait un canapé dans lequel les messieurs se tenaient si droits qu’ils ne perdaient pas leur tenue – c’est pourquoi les accoudoirs et le dossier sont à la même hauteur. Mais dans le même temps, cela permettait aussi de faire fuir les visiteurs indésirables en les dissuadant d’attendre trop longtemps un éventuel rendez-vous avec Stanhope. Et il y en avait beaucoup qui venaient le voir, parce que le comte était un écrivain – il a écrit les Lettres à son fils, un manuel de bonnes manières dédié à son premier-né et publié à titre posthume -, un homme politique d’une certaine importance et, on le disait aussi créateur de tendances parmi la classe aristocratique de Grande-Bretagne.

Le canapé capitonné Chester toujours à la mode

La popularisation du canapé capitonné Chester

Dayrolles, filleul du comte et diplomate de profession, transporta le canapé chez lui, où il le plaça dans un endroit privilégié. Tous ceux qui lui rendaient visite dans son manoir tombaient amoureux du canapé, au point que beaucoup de ses invités en ont tiré leurs propres versions. C’est ainsi que le Chesterfield a fait son chemin dans les maisons de la classe supérieure britannique, devenant familièrement connu sous le nom de ‘Chester’.

Peu de temps après, les « Gentlemen’s Clubs » de Londres ont commencé à faire leur apparition, pour offrir à des membres fortunés la possibilité de s’adonner à des jeux d’argent à un époque où cette activité était interdite. Au XIXe siècle, lorsqu’ils atteignirent leur apogée, les Clubs se transformèrent en lieux de rencontre où les membres partageaient des intérêts et des expériences communs. Comme on y croisait essentiellement des personnes influentes, ils sont devenus le lieu où se déroulait une grande partie de l’activité politique de l’époque.

Le canapé capitonné Chester toujours à la mode

Bien sûr, tous ces hommes de la classe supérieure voulaient s’y sentir aussi à l’aise que chez eux, c’est pourquoi ils y ont apporté certains de leurs meubles les plus appréciés, y compris les canapés Chester. La passion pour ce canapé s’est même retrouvée jusque dans la propre résidence de la reine Victoria, qui en aurait possédé des versions personnalisées  recouvertes d’un plaid – un motif à carreaux typiquement anglais – dans la salle du palais royal. Dès lors et jusqu’à aujourd’hui, les canapés et fauteuils Chester, avec leur rembourrage capitonné emblématique, sont synonymes d’élégance et de classe intemporelles.

 

ARIZONA 2PL

Fauteuil de style Chester fabriqué en peau synthétique avec effet cuir ancien. Lavable
Dimensions: 156x86x71 cm

482,00 PRIX HT

583.22€ ( PRIX TTC )

Le fauteuil Chester, grand allié de Freud

Au XIXe siècle également, Sigmund Freud, père de la psychanalyse, a choisi cet objet comme pilier de sa thérapie révolutionnaire. Ainsi, pour laisser couler les pensées et les sentiments intérieurs de ses patients et les faire parler librement, Freud savait qu’ils devaient être détendus et se sentir à l’aise. Pour y parvenir, il les invitait à s’allonger sur un canapé, qui était la plupart du temps un Chester.

Le canapé capitonné Chester toujours à la mode

Le psychanalyste a voyagé à travers le monde pour essayer de démontrer la validité de sa pratique avec des séances en direct, à de nombreuses reprises, avec des célébrités de l’époque, pour lesquelles il est dit qu’il a utilisé plusieurs Chester. Le dernier modèle qu’il a utilisé est d’ailleurs exposé dans le musée qui porte son nom à Londres. Plusieurs de ses disciples ont également acquis ce meuble classique, élargissant ainsi son influence.

Une dernière anecdote à cet égard: si Freud a popularisé ce canapé grâce à son travail, il n’est pas le seul de la famille à l’apprécier. Son petit-fils Lucian Freud, peintre et graveur britannique, considéré comme l’un des artistes figuratifs les plus importants de l’art contemporain, l’a utilisé comme arrière-plan pour placer les sujets de plusieurs de ses œuvres, comme Bella et Esther (1988), qui représente ses deux filles se reposant sur ce canapé.

Le canapé capitonné Chester toujours à la mode

Canapé Chester: de la Grande-Bretagne jusqu’au monde entier

Entre la fin du XVIe et le début du XVIIIe siècle, la Grande-Bretagne a commencé à conquérir de plus en plus de territoires à travers le monde, formant ce qui allait devenir l’Empire britannique. À la fin du XIXe et au début du XXe siècle, l’Empire a atteint son apogée, avec près d’un quart de la population mondiale sous son contrôle.

Le canapé capitonné Chester toujours à la mode

Canapé capitonné Chester, un classique toujours au goût du jour

Depuis cette époque et jusqu’à aujourd’hui, les canapés et fauteuils Chester ont conservé leur statut de meubles emblématiques et distingués. Ils ont toutefois su évoluer et s’adapter avec le temps: la hauteur des jambes et du dos a été relevée, les accoudoirs ont été amincis, des textiles plus confortables sont désormais utilisés pour remplacer le cuir dur de ses débuts et les rivets du dossier ont été insérés plus profondément, dossier qui est maintenant généralement rembourré en mousse haute densité, comme dans le Garbo 4PL. Grâce à tout cela, maintenant, en plus d’être élégants, les Chester sont également très confortables.

GARBO 4PL

Canapé de 4 places de type Chester, armature en bois, rembourré en plumes de haute densité, revêtement cuir, finition capitonné.
Dimensions: 274 x 82 x 50 cm / 77 cm

1.365,00 PRIX HT

1651.65€ ( PRIX TTC )

Bien sûr, il fut un temps où il n’était pas facile de trouver un de ces canapés Chester avec rembourrage, à moins qu’il ne soit vintage. La raison? La complexité de l’élaboration du capitonné, la technique qui fait gonfler le dossier en fragmentant le tissu en losanges à partir des rivets mentionnés précédemment. Cela le rendait coûteux, car il fallait plusieurs mètres de tissu et, il devait en plus être fabriqué à la main par un artisan spécialisé.

Le canapé Chester marque son grand retour

Pendant quelques temps, il a semblé que le style était passé de mode, peu de professionnels connaissait donc son procédé de fabrication. Cependant, il y a environ cinq ans, les grands designers ont de nouveau adopté la méthode du capitonnage, et avec elle, les fauteuils et canapés Chester, les élevant une fois de plus sur le podium d’où ils n’auraient jamais dû descendre.

Depuis, on les a vus dans des intérieurs sophistiqués, bohèmes, industriels, classiques… Il n’y a pas de style dans lequel ce canapé – qui a même eu sa propre émission de télévision, Chester – ne se combine à merveille sous aucune de ses formes: deux places, trois places, en noir, et même avec un effet cuir vieilli et lavable, comme l’Arizona 3PL.

ARIZONA 3PL

Canapé de style Chester fabriqué en peau synthétique avec effet cuir ancien. Lavable
Dimensions: 200x86x71 cm

551,00 PRIX HT

666.71€ ( PRIX TTC )

En plus d’être une pièce qui s’améliore et gagne en caractère au fil des années lorsqu’il est fait de cuir, le canapé capitonné Chester est extrêmement résistant grâce à son cadre en bois robuste. C’’est pourquoi il est tout à fait adapté pour une utilisation professionnelle, dans un hôtel, un bar ou un restaurant. Le Chester est donc plus qu’un meuble, c’est un véritable investissement pour l’avenir.

GARBO 1PL

Fauteuil d’une place de type Chester, armature en bois, rembourré en plumes de haute densité, revêtement cuir, finition capitonné.
Dimensions: 105 x 82 x 50 cm / 77 cm

549,00 PRIX HT

664.29€ ( PRIX TTC )

Canapé capitonné Chester, une icône indétrônable

De son origine légendaire dans un manoir londonien à son statut actuel d’icône du style tout-terrain, le canapé Chester, avec son capitonnage matelassé reconnaissable entre mille, est devenu l’un de ces meubles qui marquent l’avenir du design universel.

 

Suivez-nous sur Instagram et partagez les photos de votre intérieur décoré avec les meubles de MisterWils.

Taguez-nous pour que nous pussions les voir et partagez vos photos pour inspirer toute notre communauté de décorateurs d’intérieur et de decolovers.


 

Et souvenez-vous que tous nos produits sont disponibles dans le catalogue de MisterWils. Téléchargez-le ici. 😀

Descárgate el Catálogo de MisterWils

Pin It on Pinterest

Share This
0
Nouvelle discussion
1
💬En quoi puis-je vous aider?
Du lundi au vendredi de 8 h à 16 h
Bonjour 👋une question?